les mamans cougars en snap porn

Avec le snap porn de toutes ces coquines de mamans, vous allez bientôt avoir la bite au garde à vous. Des mamans très coquines, les mamans cougars en snap porn en manque de jeunes mecs pour des aventures sexe et pour des échanges de snap sexe, tout simplement. Avec ces meufs au corps sensuel et sexy, il n’y a que le plaisir du cul et des orgasmes qui compte. Vous ne pouvez pas savoir à quel point elles attendent les mecs pour baiser.

Je suis l’homme de la pelouse. Ou garçon comme le disent certaines personnes. Je ne gagne pas beaucoup d’argent… le travail est dur et très physique et la plupart de mes clients sont de vieux retraités qui ne savent pas comment donner un pourboire, dire merci ou même me reconnaître. La plupart d’entre eux font des choses comme laisser l’argent dans la boîte aux lettres ou m’écrire des chèques postdatés pour ne pas avoir à être dérangés par moi. Certains d’entre eux sont géniaux. Ils laissent un jus de fruit ou un sandwich.

J’ai une maison à entretenir avec ces femmes matures incroyables que je peux essayer de ne pas dévisager parce qu’elles sont tellement sexy que je ne sais même pas quoi faire quand je les regarde. Ces deux-là viennent de Playboy ou quelque chose comme ça, je le jure. Certains amis de mon frère disent qu’ils les connaissent mais je ne crois pas que des dames matures comme elles traîneraient avec un motard dévergondé. Mais c’est ce qu’il dit.

J’ai rencontré une cougar l’été dernier, elle s’appelle Tiffany et elle m’accompagne lors de mes courses. Je suis content pour la compagnie et aussi parce que c’est une très belle femme mature. Elle est jeune. Je n’ai que 23 ans mais elle en a tout juste 38 avec ces beaux cheveux bruns épais. Elle est plus belle à regarder que ces vieux salauds, je peux te le dire. Mais quand nous arrivons, je prie pour qu’elle rentre chez elle ou qu’elle saute dans le camion pour lire ou autre. Elle ne le fait jamais et mes mains transpirent tout le temps que je suis là. Je travaille si dur pour ne pas les dévisager. Alors la semaine dernière, pendant que j’étais là-bas, j’ai vu celle qui m’embauche, je crois qu’elle s’appelle Allison ou Natashia ou quelque chose comme ça, (tout ce que je sais vraiment, c’est qu’elle distribue les chèques) parler à Tiffany. Je me suis dit que c’était une bonne chose car j’avais besoin de leur parler au moins pour que ce soit une bonne entrée. les femmes sexy ont l’air d’avoir une 40aine d’années, donc elles ne sont pas si éloignées qu’elles ne pourraient pas s’intéresser à moi, j’espère.

Quand nous sommes retournés chez Tiff pour la déposer, je lui ai demandé si elle aimait ces deux-là. Elle a dit que oui, mais que l’une des cougars semblait toujours me regarder quand j’étais là et que l’autre essayait de la convaincre de rester à la maison la prochaine fois. J’ai plaisanté en disant qu’elle l’avait probablement mal pris et je lui ai dit que je passerai la prendre demain soir pour sortir. Je suis rentré à la maison et j’ai couru dans ma chambre après le défilé de fantasmes non-stop que je venais d’avoir dans mon esprit. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être totalement excité pour une raison quelconque. Ma queue était déjà dure et je suis resté devant le miroir à la caresser, en souriant à quel point je voulais être un étalon sur lequel elles bavaient. J’ai imaginé les prendre l’une après l’autre sur le bord de la piscine. L’autre se contentant de regarder et de me parler à l’oreille pendant que l’autre ne cessait de me dire de la baiser plus fort.

Les faire supplier pour ma bite pendant que je leur donnais du plaisir au point qu’elles ne pouvaient même plus supporter ma bite en elles. Quand j’ai finalement joui, je suis resté debout et je l’ai regardé jaillir de ma bite et traverser la pièce. Chaque fois que je fantasme sur elles, la même chose se produit. Quand je pense à des gens ordinaires, ça sort parfois comme ça, mais quand je fantasme sur le fait de baiser ces femmes matures, ça sort fort. Je peux presque l’entendre parfois, c’est si fort près de mes couilles. La semaine a donc passé lentement. J’ai terminé l’université pour l’instant alors mes journées sont totalement ouvertes et libres. Je me suis retrouvé à passer devant leur maison à plusieurs reprises avec une énorme érection dans mon pantalon. Je ne sais pas pourquoi, j’imagine que je rêvais que peut-être ils seraient sur leur pelouse et me feraient signe d’entrer pour boire un verre ou faire trempette dans la piscine. J’aime tellement regarder leurs énormes seins fourrés dans leurs bikinis. Si je descendais mon pantalon en ce moment, je suis sûr que j’aurais du pré-cum sur le bout.

Le samedi matin arrive donc et j’appelle Tiff pour savoir si elle est prête. Elle me dit qu’elle ne viendra pas aujourd’hui car il est censé atteindre les 40° à l’ombre. Alors j’ai dit que ça craignait mais que je comprenais. Cela m’a tellement pris au dépourvu en fait que je n’ai même pas pensé à 227 et à être là sans elle. J’ai donc passé la journée à travailler et à transpirer. Je me dis que je gagne autant en une journée que quelqu’un qui travaille à 8 $ de l’heure à plein temps pendant une semaine, donc ce n’est pas si mal pour avoir 23 ans. Pelouse après pelouse et sacs et sacs d’herbe remplissent le camion au moment où je fais mon avant-dernier arrêt au 227.

**Journée actuelle**

J’entre dans la cour et jette un coup d’œil aux alentours. Je ne les vois pas tous les deux, alors je jette un coup d’œil à la chemise tachée de crasse que je porte et je décide de l’enlever. J’ai l’air bien mais c’est toujours un physique de garçon maigre. En déchargeant la tondeuse et en prenant mon sac d’outils de taille, je regarde et je vois les deux hommes debout près de la piscine, tenant de la limonade pour moi. Je souris et fais signe au sac d’outils que j’ai à la main et leur dis que je reviens tout de suite. Après avoir déposé mon matériel dans le coin le plus éloigné de la pelouse, j’ai chaud et je ne peux que penser à tout le bien que me ferait une boisson fraîche. En regardant autour de moi, je ne vois pas les femmes sexy près de la piscine, alors je m’y rends avec confiance et je prends un verre.

En m’approchant de la piscine, je vois qu’elles sont toutes les deux dans l’eau et très proches l’une de l’autre. La salope mature qui a les gros seins se fait frotter le dos avec de la lotion et l’autre tire sur le string de son bikini pour qu’elle n’ait que de la peau à frotter. Un million de choses se bousculent dans mon esprit et l’une d’entre elles est… courir ! LOL ! Une fois que le frottement est terminé, celle qui a les gros seins se retourne… Ne te méprends pas, elles ont toutes les deux de très gros seins, bien plus gros que ceux que j’ai eus auparavant, mais celle qui a les plus gros et comme je ne connais pas les noms, c’est comme ça que je les distingue… et prend le sein de l’autre dans sa main. Oh le regard de ces ongles sur la peau, eh bien je voulais courir mais je suis choqué en position. Puis, du coin de l’œil, celle qui n’a pas de haut me regarde et sourit.

En ce moment en webcam sexy

Eh bien je veux mourir ici et maintenant… ce sourire est si sexy ! Je veux paraître un peu plus vieux que je ne le suis alors je dis bêtement la chose qui n’aurait pas dû sortir “Merde, vous êtes deux lesbiennes ou quoi ?”. Et bien j’ai envie de me taper le front juste là ! Quelle putain de question à poser à ces femmes mûres. Je m’attends à ce que celle qui les a regardées me dise d’aller me faire foutre et de foutre le camp d’ici. Au lieu de cela, à la surprise de mon cerveau, elle se déplace vers le bord de la piscine et se lève hors de l’eau…

*Le choc s’ensuit*.

**Je suis assis derrière des murs de verre alors que ma vie se déroule sous mes yeux. De toutes les choses que j’aurais pu dire ou faire, j’ai fait la chose la plus murale que je pensais pouvoir faire. Mon corps est figé sur place, aucun nerf n’envoie de sensations à mon cerveau. Mon cerveau recule devant son propre retard en essayant de comprendre où les neurotransmetteurs n’ont pas réussi à envoyer le signal d’urgence pour empêcher ma bouche de s’ouvrir**.

Alors que ma vision se trouble et que chaque muscle de mon corps me dit de courir, la cougar sexy qui n’a pas de haut sort de l’eau et se dirige vers moi. C’est comme si tout se passait au ralenti, comme si je regardais une vraie vidéo de Playboy. Ses cheveux se couchent en arrière, luisants d’eau. Son corps bronzé arrive au bord de la piscine et, au ralenti, elle me sourit, sa poitrine dépassant tandis qu’elle monte sur l’échelle de la piscine. Je peux voir l’eau couler de ses mamelons alors qu’elle se tient complètement hors de la piscine. Mon esprit s’emballe et je pense à toutes les choses qui pourraient se produire.

^ Elle se tient devant moi. Je fais 1m80 et je suis juste un peu plus grand qu’elle. Nos sourires se rencontrent et aussitôt, nous verrouillons nos lèvres. Elle est sous mes ordres tandis que son amie regarde impuissante depuis la piscine, attachée à la balustrade. Elle m’appelle maître et… ^.

Soudain, ma rêverie s’arrête lorsqu’elle ouvre mon pantalon, y plonge sa main humide et attrape mes couilles à travers mes sous-vêtements. “A-t-il quelque chose que nous pouvons utiliser ?” appelle celui qui est dans la piscine. Je ne peux même pas bouger en ce moment, mon cœur vient d’exploser. “Oh oui !” crie-t-elle en tirant mon pantalon jusqu’à mes chevilles. Je suis maintenant en pleine gloire et toujours aussi effrayé. Elle prend mes mains et les place sur sa poitrine. C’est incroyable comme ils sont fermes. Les seins de la cougar sont doux et petits avec de superbes tétons qui ressortent parfaitement pour être sucés. Mais cette femme a environ cinq fois plus de seins que Tiff. Ses mamelons tiennent parfaitement entre mon annulaire et mon majeur. Mes mains restent sur ses seins mais ne bougent pas. Elles sont juste collées là. Souriant comme une petite mégère qui est affichée sur mon mur, elle pousse séduisamment la culotte de son bikini vers le sol. Je crois que je viens de jouir un million de fois, ma queue ne veut pas bouger. J’essaie de respirer… Je me souviens d’être dans un cabinet médical et que quelqu’un criait à quelqu’un de respirer… la pièce est trouble et il y a des gens autour qui regardent et sourient…

Je suis en train de naître… à nouveau. Je ne peux pas voir ce que l’autre fait, je sais juste que je ne peux pas respirer, même si je me le dis. Je me sens comme une poupée lorsqu’elle marche sur mon jean et pour une raison quelconque, une de mes jambes sort puis l’autre. Maintenant je suis nu… je veux dire NU… et elle aussi. J’ai peur et ma queue s’est détachée de mon cerveau. J’ai tellement de fantasmes que je vis la vie avant même d’avoir eu la chance de la vivre. Je réussis à sourire et elle rit d’un petit rire sexy et me rapproche en pressant un doux et succulent baiser sur mes lèvres. Ses lèvres sont chaudes et si invitantes, ses seins se pressent contre mes mains qui se pressent contre ma poitrine alors qu’elle me tire vers elle. Une longue langue passe dans ma bouche et elle a bon goût. Soudain, je sens le souffle des autres contre mon cou “Ne t’inquiète pas, nous ne voulons pas te faire de mal”, dis-tu en riant, “nous voulons juste que tu nous baises Tommy !”.

Ses ongles remontent le long de mon dos, laissant de longues lignes rouges sur ma peau, tandis qu’elle retire ma main du sandwich poitrine/poitrine dans lequel elle est impliquée. Elle la guide vers la cravate de son bikini à la base de son cou et alors que j’aimerais que mes capacités motrices fonctionnent pour tirer cette corde, elle finit par la tirer avec une de ses mains et la mienne aussi. J’adore la façon dont elle m’embrasse. Si expérimentée… demandant ma langue avec un peu de puissance d’aspiration et un léger gémissement. Lorsque la corde tire et que le haut tombe, je suis confrontée à des seins que je n’aurais jamais cru voir. De jolis mamelons brunâtres/rosés me regardent en face alors que je parviens à m’éloigner du baiser pendant une seconde. Les deux mamelons sont percés et je suis attiré par eux comme un aimant par le métal. Je me retrouve à la serrer contre moi et à sucer fiévreusement le téton de son sein droit. “Hmmmmm bonne idée !” dit l’autre en plaçant son visage juste à côté du mien et en chatouillant l’anneau avec sa langue.

Sans perdre un instant, elle se baisse et attrape ma queue encore molle. Celle qui se fait sucer les seins gémit en passant une main dans nos cheveux et en nous rapprochant. Pendant que je suce lentement puis rapidement en regardant la technique des autres. Je chatouille l’anneau avec ma langue puis je l’emmène au fond de ma bouche et je suce fermement le mamelon. Je sens mes reins s’agiter lorsque l’autre commence à l’embrasser le long de son ventre, qui est plus proche de ma queue que je ne l’aurais jamais imaginé. Je sens ses cheveux sur mon ventre alors qu’elle se place entre l’autre et moi. Je peux la voir lécher et mordre sa chatte à travers le bas de son bikini et mes reins se remplissent rapidement. (J’ai déjà fait l’amour mais pas de sexe oral auparavant)

Alors que je suis au milieu de l’échange de seins, elle rit d’en bas “Eh bien, eh bien, n’est-ce pas un gros garçon !”.

Je ne dis rien en espérant qu’elle ne s’adresse pas à moi. Celui qui reçoit le traitement gémit un peu et demande qui est gros. Je me lève et avec elle, j’entraîne celle qui léchait le fond du bikini avec moi car ma queue a d’abord poussé dans ses cheveux puis, avec moi debout, s’y est emmêlée. Je ris et eux aussi. Je suis tellement soulagé de ne pas avoir tiré ma charge dans sa tête. Elles se mettent toutes les deux au travail pour démêler ses cheveux de ma queue et quand elle est sortie, tu fais un pas en arrière. “Mon Dieu, nous savions que tu avais plus qu’un corps et une jeunesse !” En regardant ma queue qui se tient droite devant moi. Je baisse les yeux et je te jure que même lorsque je me branlais en pensant à vous deux, elle ne ressemblait jamais à ça. Elle ressemblait à… eh bien à la bite d’un homme. J’ai de la sueur qui coule sur mes tempes car il faisait très chaud dehors et j’étais très nerveux. J’arrête un peu l’avancée et retrouve assez de sang-froid pour demander : “Ummm… comment vous appelez-vous ?”. Elles rient toutes les deux et disent que je peux les appeler Kristine et Natashia. Je hausse les épaules car cela ne fait aucune différence réelle, juste que je ne savais pas comment elles s’appelaient. Natashia tend la main et prend ma queue épaisse dans sa main et sourit à Kristine.

“Tu sais que nous arrivions juste à quelque chose là-bas… pourquoi ne pas le faire attendre un peu pour qu’il puisse reprendre son souffle.” Je reçois un sourire fou de Natashia. Le genre qui te dévore vivant et te fait frissonner de la tête aux pieds.

Je détends un peu ma position lorsque Kristine fait signe à Natashia de s’asseoir sur la table du patio. Elle l’embrasse doucement et prend ses seins dans ses mains. Je peux dire que ces deux-là sont déjà venues ici auparavant et qu’elles s’apprécient vraiment. Je me baisse et prends ma queue dans ma main, prêt pour ce spectacle époustouflant que je suis sur le point de voir. Soudain, Kristine sort de nulle part et me donne un coup de pied dans le ventre, me faisant tomber dans la piscine. Elle rit, tout comme Natashia, et dit : “Je t’ai dit de te calmer, mon grand !”.

Je ne peux pas m’empêcher de sourire car l’eau froide enlève une partie de la chaleur de mon érection enragée. Alors que je trempe dans la piscine, j’assiste à un spectacle spectaculaire. Kristine tire le bas du bikini sur le côté et déplace sa bouche jusqu’à la petite bande de poils pubiens que Natashia a joliment coupée en bas. Instantanément, je peux voir la respiration de Natashia s’accélérer et sa poitrine se gonfler un peu. Je ne peux voir que d’un angle la façon experte dont la langue de Kristine danse sur la peau douce de la chatte de Natashia. Ses longs ongles sur ses cuisses bronzées l’aident à ouvrir ses jambes un peu plus. Les anneaux de téton de Natashia scintillent au soleil alors qu’elle prend des respirations rapides et referme sa main autour de celle de Kristine et la maintient sur sa cuisse. Je n’arrive pas à croire à quel point c’est chaud. Pendant un instant, je me perds réellement et pense : “J’ai besoin de crème solaire !”. Juste au moment où mon bon sens était sur le point de se manifester, j’entends un “Tommy… Tommy viens ici bébé !” de la part de l’une d’entre elles. Je saute hors de la piscine comme Superman et me présente à eux.

“Laisse-moi entrer, coach !” Je dis en plaisantant. Nous rions tous pendant que Natashia grimpe de la table et se tourne pour se pencher dessus. Son cul est si ferme que je tends la main et serre ses joues dans mes mains. “C’est un garçon. Pourquoi ne pas tendre la main et mettre tes doigts dans cette chatte ? Kristine me dit. J’aspire un peu d’air pendant que Kristine prend mes doigts un par un dans sa bouche et les laisse bien humides. Puis, comme un pistolet, je tends mes doigts et les enfonce lentement dans sa chatte douce. Elle est si crémeuse que je ne pense pas qu’elle puisse même les sentir. Je commence par un rythme lent et agréable et je fais entrer mes doigts juste après les jointures.

Kristine embrasse doucement son dos et presse ses tétons alors qu’ils se balancent au-dessus de la table. Natashia laisse échapper un gros gémissement et me dit que “Ohhhhhhh tu es sur la bonne voie !”. J’accélère le tempo de mes doigts et les enfonce dans sa chatte jusqu’à la base de ma main. Je peux sentir son sexe et elle est de plus en plus humide. Kristine continue de me pousser à la baiser jusqu’à ce qu’elle vienne et baisse la tête en léchant le bas de son dos et, à ma grande surprise, lui donne une bonne fessée.

C’est la meilleure chose que je pense avoir jamais vue. Ce cul bronzé est si beau avec une petite brillance rouge que je me joins à elle. J’enfonce ma main en elle aussi vite qu’elle peut aller et je lui donne une fessée une fois… puis après avoir entendu les sons de Natashia, je lui donne une fessée encore et encore. Kristine la tient par les cheveux à ce moment-là “Tu aimes ce petit homme qui baise ta chatte avec ses doigts. Tu veux sa queue n’est-ce pas…” en tirant ses cheveux plus fort, “N’est-ce pas ! Je veux que tu dises à Tommy que tu veux qu’il te baise !”

Natahsia laisse échapper un énorme gémissement sexuel pendant que je lui donne une nouvelle fessée. Elle est tellement rouge maintenant que je pense que cela pourrait lui faire mal si je continue. Je m’avance et attrape un verre d’eau fraîche rempli de glace. Comme elle commence à dire quelque chose, je verse lentement le verre d’eau sur son cul. “Tommmmmmm…aaahhhhhh…ahhhhh…oh merde…oh…oh …Oh dieu je vais jouir…oui…ahhhhhhhhhh”

Je n’arrive pas à croire qu’une paire de hanches puisse bouger comme ça. Je pense que mes doigts vont se briser lorsque je commence à tourner en tire-bouchon à l’intérieur d’elle. Elle jouit fort et non seulement je peux le sentir, mais je peux aussi le voir se déverser de sa chatte. L’eau froide a dû être très agréable car même Kristine a couiné quand je l’ai versée.

Alors que Natashia se baisse lentement sur la table pour se soutenir, je vois ses fesses trembler visiblement. Je souris quand Kristine regarde en bas et dit “Hmmm doit avoir de la magie dans ces mains ! À mon tour…” Elle prend une position assise sur le côté de la piscine et me fait signe de faire de la magie comme elle l’a appelé. Natashia est maintenant debout et me prend très fort par derrière en pressant sa poitrine dans mon dos. Je suis toujours en admiration devant leur taille et leur beauté.

“Est-ce que c’était tout ce que tu pensais que ce serait ?” demande-t-elle doucement à mon oreille.

“C’est… le plus beau jour de ma vie !” Je dis en imitant Beavis et butthead.

Elle rit et s’éloigne en me donnant une fessée “Va la chercher mon garçon !”.

Je ne tarde pas une minute et je saute dans l’eau avec un boulet de canon. Les deux cougars crient lorsque l’eau les éclabousse. Natashia prend place sur la piscine à côté de Kristine et le temps que je fasse la longueur de la piscine, elle est déjà en train de frotter sa chatte en faisant des petits cercles pendant qu’elles s’embrassent. Je fais comme si j’étais dans un film hollywoodien et je nage jusqu’au bord de la piscine sous l’eau… émergeant à quelques centimètres du sexe d’une femme fabuleuse. Je m’approche directement et lèche la longueur de sa chatte avec une grosse langue douce. Je prends mon temps et j’essaie de ne pas toucher son clito pendant que je m’applique à réchauffer ses lèvres et à glisser ma langue dans son sexe chaud. Elle a bon goût et je ne peux pas m’empêcher de gémir quand elle me répond en avançant un peu les hanches.

“Hmmm ne la lèche pas trop bien Tommy ! Nous ne voulons pas que ce petit renard jouisse trop tôt, n’est-ce pas !”. dit Natashia en passant ses mains dans mes cheveux et en tirant mon visage plus fort dans la chatte de Kristine.

Je pensais que ça ne pouvait pas être plus humide que la chatte de Natashia mais j’avais tort. Toute ma bouche, d’une oreille à l’autre, est brillante d’ambroisie alors que je passe des cuisses à la chatte aux cuisses. La main qui tient mes cheveux est très agréable. J’ai toujours voulu être baisée physiquement et qu’on me dise quoi faire d’une cougar. Mais je n’ai jamais pensé que ce serait comme ça. Alors que ma langue chatouille son clito et que je l’aspire dans ma bouche en le déplaçant d’abord doucement et lentement puis fort et rapidement. La pression sur ma tête devient plus forte alors qu’une autre main me tire à l’intérieur. Je veux lever les yeux pour voir la vision de sexe qui se trouve devant moi mais les mains me tiennent serré contre cette chatte. Alors je continue à lécher et à sucer en espérant que je fais du bon travail. “Hmmmm oui prends-le dans ta bouche Tommy ! Ahhhhhhh juste comme ça,” alors que je tire son clito dans ma bouche aussi loin que possible, “Ohhhhh ça fait du bien…ohhhh fais moi jouirmm…s’il te plait…s’il te plait…Ahhhhh merde…oui…plus…”

Ma tête est maintenant en souffrance alors que les deux femmes mûres me tirent. Kristine commence à baiser mon visage pendant que Natahsia, j’en suis sûr, serre ses seins. Soudain, Krisitne se raidit sur sa cuisse en attrapant ma tête et en menaçant de l’arracher.

“Oui, oui, c’est ça !” Elle me serre la tête et je n’arrive pas à respirer avec mon nez qui aspire son clito et ma langue qui s’enfonce pour lécher la paroi de sa chatte. Elle me tient là pendant ce qui semble être une éternité alors que je pense que je vais être chauve avec la prise qu’elles ont sur mes cheveux. Je sens qu’une main se détache et Natashia glisse dans l’eau. Je ne l’entends pas remonter à la surface mais je sens sa bouche sous l’eau prendre ma queue en elle.

C’est vraiment comme un film maintenant et comme Kristine se détend, je retire ma tête de ses cuisses. Elle se redresse et dépose sur mes lèvres le baiser le plus chaud que j’ai peut-être jamais ressenti, le sexe nageant dans ses yeux. Natashia refait surface et tire Kristine dans l’eau. Nous nous embrassons toutes les trois et nos mains se caressent de toutes les manières possibles. Elles me poussent contre la paroi de la piscine et commencent à me dire des cochonneries pendant qu’elles caressent ma queue à tour de rôle. “Hmmmm… belle bite mais peux-tu l’utiliser aussi bien que tu utilises ta langue… ou tes doigts. Tu crois que tu tiendrais une minute dans cette chatte… ne jouis pas avant qu’on te le dise.” Ces paroles sont chuchotées dans mon oreille avec des respirations chaudes et haletantes. Les mains se déplacent sur mon cul et je ferme les yeux, je ne me suis jamais sentie aussi sexuellement vivante. Je me soulève sur la paroi de la piscine et m’assois là. Ma bite les regarde toutes les deux en face et elles ont commencé à m’emmener à Happyville.

Kristine prend mes couilles dans sa main tandis que Natashia prend ma queue. Elles parlent entre elles : “Si fort et si jeune. Je me demande si cette bite a de la tenue.” dit Kristine à Natashia.

“Il n’y a qu’une seule façon de le savoir !” dit Natashia avec un sourire malicieux sur le visage.

Elle tire fort sur ma queue et prend la tête dans sa bouche. Kristine tire sur mes couilles une par une en les massant jusqu’à l’arrière, là où c’est si bon. Lentement, alors que Natahsia suce ma queue, elle l’emmène de plus en plus loin dans sa bouche. Kristine se joint au jeu de la succion et prend une boule dans sa bouche en la déplaçant lentement sur sa langue. C’est incroyable, je me dis. La seule chose qui rendrait cela porno, c’est qu’elles la sucent à tour de rôle, en se battant pour elle ! Le rythme expert de Natashia (je ne saurais le dire, mais pour moi c’est un rythme expert) s’accélère et elle a enfoui ma queue jusqu’à la base. Elle la prend jusqu’à la pointe et jusqu’en bas. Je pourrais jouir d’un gros sperme épais, chaud et vaporeux en ce moment et lutter pour la vie pour le retenir. Après une gorgée profonde en remontant, je me sens différente et fantastique et je regarde en bas. Kristine suit la bouche de Natahsia avec sa langue qui affleure le dessous de ma queue. Puis au sommet… (paradis) elles échangent. La technique de Kristine est totalement différente. Alors que Natahsia le prend lentement et régulièrement en le suçant fermement et complètement. Kristine prend ma bite d’environ 2 pouces dans sa bouche et attrape mon prépuce. Ensemble, elle caresse ma queue pendant que sa bouche joue avec la tête. Natashia a fait descendre ses doigts et frotte maintenant mon cul d’une main pendant que l’autre main s’occupe de mes couilles. La quantité de salive que Kristine utilise lui a permis de baiser ma queue avec sa main. Pendant que Krisitne baise ma bite, Natahsia se lève et change le rythme en prenant ma bite jusqu’à la base à nouveau.

Je lui dis : “Je veux que vous fassiez ça toutes les deux ! Sucez-la à tour de rôle ! “Pourquoi ferions-nous cela ? Tu veux que nous réalisions un fantasme que tous les jeunes baiseurs ont !”. dit Natashia en riant. Elles se lèchent toutes les deux les lèvres et je me prépare. Un par un, ils se relaient pour le sucer aussi loin qu’ils le peuvent puis remontent. Oh, c’est comme la meilleure chose qui soit et je sens mes couilles entrer en contact rapidement, ce qui me fait comprendre que je suis peut-être trop loin pour le contrôler. Avec l’expérience vient la connaissance et dès que Natashia ressent cette sensation, elle se retire et dit : “Nous t’avons dit de ne pas jouir Tommy.”

Kristine ne continue pas à sucer mais elle prend ma queue dans sa main et dit : “Tu vas jouir maintenant… j’espère que non, j’ai encore besoin de cette queue en moi !” Elle rit et branle ma queue à la vitesse de l’éclair. Je lui dis d’arrêter mais elle rit et continue à la branler. Natashia se met à rire pendant que je me tortille et que je crie. La pression sur mes couilles est incroyable alors que la main de Natahsia recommence à serrer mes noix. Elle doit savoir que c’est allé beaucoup trop loin à ce stade car elle dit “Oh oui, tire bien, bébé ! Je veux voir jusqu’où son sperme va voler !!!!!”. Ensemble, elles se relaient pour sucer la tête et la tirer à toute vitesse. Je n’en peux plus et je lâche un gémissement “Oh je vais jouir” “Pourquoi crois-tu que nous faisons ça, idiote !”. Kristine dit juste au moment où la première giclée de sperme s’envole par-dessus tes épaules et dans la piscine. Je ne peux pas arrêter les contractions parce que les deux ne veulent pas s’arrêter avec les mains et je fais gicler six grosses charges de sperme chaud. La première a volé au-dessus de leurs épaules et les autres ont réussi à s’éparpiller sur leur visage et leur poitrine. Les dernières s’écoulent lourdement dans l’eau devant eux. Je m’effondre sur le bord de la piscine en respirant lourdement.

Mes lèvres se sont transformées en un petit O et je ne sens plus mes mains ni mes pieds. Je ne peux pas ouvrir les yeux. J’ai l’impression que je pourrais mourir en ce moment. Je continue juste à rire encore et encore alors que vous vous relayez encore toutes les deux pour sucer le dernier petit bout de sperme de ma queue. “Tu vois, maintenant nous allons devoir attendre qu’il nous baise !” Natashia dit avec un son de déception dans la voix, “Tu l’as achevé avec tes coups de bite fous !”. “Oh merde il est jeune et il ferait mieux d’avoir encore du sperme en lui !” Kristine assure Natahsia. “Peut-être que si nous le forçons à la tâche, il répondra !” dit Natashia. Elle sort de l’eau et se tient au-dessus de moi sur le pont en frottant sa chatte tandis que l’eau dégouline sur moi. Je sens Kristine glisser sur moi comme un phoque dressé et lorsqu’elle monte sur moi, la vue des lèvres de la chatte aux cheveux dorés devient une mégère aux cheveux dorés. “Je veux que tu comprennes que cela peut se reproduire si tu fais du bon travail !” murmure-t-elle d’une voix basse.

“Nous pouvons t’apprendre des choses que tu n’aurais jamais pensé pouvoir faire ou même savoir que nous pouvions faire.” Sa main joue avec mon oreille et juste au-dessus d’elle, je sais que Natashia joue avec sa chatte. Ma queue est tellement pompée qu’elle n’est pas encore totalement molle et elle n’en a pas l’occasion. Kristine s’assied sur moi et Natahsia s’agenouille sur mon visage face à Kristine. “Je n’ai toujours pas senti cette langue ici !” dit-elle en écartant les lèvres de sa chatte au-dessus de moi. Au même moment, Kristine a abandonné toute tentative de faire durcir ma queue et l’a simplement glissée à l’intérieur, dans son état de faiblesse. Sa chatte se referme immédiatement sur lui et je sens la différence de chaleur entre l’air libre et sa boîte serrée. Natashia abaisse son clito jusqu’à mes lèvres et je le prends avec avidité entre mes dents en le mâchant un peu. Ma queue ne met pas longtemps à être convaincue que ça va être chaud et commence à remplir la chatte de Kristine. Je peux sentir ses parois latérales se contracter comme jamais je ne l’ai fait auparavant en faisant l’amour.

“Je veux juste que tu restes allongé, Tommy. Ne bouge pas du tout tes hanches”, me dit-elle. Alors que ma langue mouille le clito de N et commence à y faire des petits cercles. Kristine s’est déplacée pour être à califourchon sur moi tandis qu’elle est sur ses pieds accroupie sur ma queue. Elle commence à bouger ses hanches très méthodiquement pour que sa chatte passe sur la tête de ma queue encore et encore. La chatte de Natahsia est trempée et a un si bon goût. Je raidis ma langue aussi loin que je peux et elle se déplace pour la baiser légèrement. Les deux commencent à être très bruyantes et j’adore ça. Kristine ne fait que cogner sur la tête de ma queue qui a retrouvé toute sa puissance.

Natahsia se déplace sur ma langue avec une baise précise. Sa chatte a un si bon goût. Je lève les mains et tire sa chatte vers mon visage en la léchant aussi fort que possible. Les deux s’agrippent l’une à l’autre Kristine pour l’équilibre et Natashia parce que je pense qu’elle sait que je pourrais devenir chauve si elle attrape mes cheveux comme ça encore une fois. Kristine gémit et dit à Natahsia à quel point ma bite est bonne. “Ohhhhh sa bite est si agréable. Juste la bonne taille. Ohhhhhhhh Oh Oh je l’adore…” et Natahsia me dit de lécher sa chatte pour qu’elle vienne… “Lèche-la Tommy…oh…ahhh…serre mes joues de cul…oui juste comme ça”.

Je veux leur dire à quel point je m’amuse mais je ne peux pas parler maintenant… en mangeant. Je dois bouger mes hanches à ce moment-là et soudain les ongles de Kristine s’enfoncent dans ma poitrine… “Oh putain oui…oh dieu ça fait du bien…baise-moi…oh merde…ta bite…baise…ahhhhh ! Elle crie en commençant à jouir fort sur ma queue. Mes couilles explosent à nouveau et je pompe du sperme chaud dans son corps sans pouvoir me retenir. “Oh, petit enculé ! dit Natashia en regardant la crème blanche se déverser des lèvres de la chatte de Kristine pendant qu’elle monte et descend le long de ma queue. “Tu ne bouges pas…”

Elle se lève de mon visage et tourne son attention vers Kristine. Elle l’attrape par les cheveux et l’attire pour un long baiser. Tout ce que je peux voir maintenant, c’est une superbe chatte penchée qui embrasse de superbes seins pendants assis sur ma queue. J’entends “S’il ne peut pas se relever, tu me baises !”. Kristine rit et elle plante à nouveau ses ongles dans ma poitrine… “Ne le laisse pas s’adoucir ou nous pourrions te virer ou raconter à ta copine comment tu nous as séduits tous les deux.” Je ne peux pas rire car ce n’est pas drôle.

Tiff flipperait et même si je sais que c’est la meilleure chose qui soit, je sais aussi qu’ils ne me feront pas ça tous les jours ni rien de tel. Alors je me concentre fort pour garder ma queue bien raide. Kristine se lève et comme elle le fait, une grosse goutte de sperme glisse directement sur ma queue. Sans même attendre qu’elle descende, Natahsia saute dessus comme si c’était un manège de carnaval. Elle me monte de façon à ce que son dos soit face à moi et je prends ses hanches dans mes mains en essayant de la ralentir car ma queue se remet encore de l’orgasme numéro deux.

Alors que j’essaie de la stabiliser, je vois Kristine s’asseoir sur ses genoux devant elle et prendre à nouveau ses seins dans ses mains. Je peux voir une véritable alchimie entre elles alors qu’elles commencent à amener Natahsia au point d’orgasme. Sa chatte est déjà mouillée et avec la grande quantité de sperme sur ma queue, elle glisse directement dessus et je sens l’humidité se répandre sur mes hanches. La tête de Kristine se baisse et je suppose qu’elle suce ses tétons. Je sens sa main sur mes couilles alors je me dis qu’elle doit se frotter la chatte en même temps. “Hmmmm… il a vraiment une belle bite !” déclare Natashia alors qu’elle commence à se remplir à nouveau. Les hanches que j’ai sur moi en ce moment sont si parfaitement formées.

Le cul en forme de cœur… le petit dos. Je rêve encore que c’est un tournage vidéo pour Playboy ou tout autre magazine masculin. Elle baise plus vite maintenant que ma queue se remplit bien et se raidit à l’intérieur d’elle pour qu’elle puisse la sentir contre tous ses murs. Je déplace ma main vers son cul par curiosité. Me laissera-t-elle faire ? Je n’ai jamais mis mon doigt dans le cul d’une cougar mais je me dis que si ça doit arriver… c’est le moment. Je masse donc son cul en écartant les joues et en les serrant à nouveau. Sa chatte est si mouillée que je me penche et mouille mon doigt en le frottant autour de ses lèvres. Puis je le place directement sur le bord de son cul et j’attends. Elle semble repousser en sachant ce qu’elle veut. Je déplace mon doigt avec plus de rigidité et la première phalange glisse dans son cul serré. Mes couilles ont l’impression qu’elles pourraient à nouveau exploser en ce moment.

“Oh tu es méchant ! Hnnnnnnnnnrnrrrrr ça fait du bien.” Natahsia dit que mon doigt est enfoncé profondément dans son cul. Elle bouge à un rythme incroyable… un peu comme celui d’une danseuse du ventre. “Il a son doigt dans mon cul Kris !” explique-t-elle à travers des dents serrées. “Oh, c’est ce que tu voulais ? Un bon coup de cul ?” dit Kristine en se penchant en arrière pour attraper ma main et la tirer plus fort. Entre ma main, la main de Kristine et le fait qu’elle soit juste devant nous, cela permet à Natashia de bouger sans tomber de ma queue.

Son rythme est hallucinant, je ne le sens même plus sur ma queue tellement elle bouge vite. Je peux en sentir un peu mais je suis trop pris par le truc du doigt dans le cul pour y penser. Elle jouit… oh je te jure qu’elle jouit. Elle vient de commencer à vibrer et à trembler sur ma queue. Kristine continue de baiser son cul avec mon doigt de manière très agressive et Natashia hurle maintenant à quel point c’est bon “Oh mon Dieu…oh j’en ai besoin là-dedans après ça…oh…ici…maintenant…oui…ahhhhhhhhhhh…baise-moi…baise-moi…”. Kristine la tient pendant une minute après avoir retiré mon doigt de son cul.

“Viens par ici à la piscine ma puce !” dit-elle à Natahsia. Elle se détache de moi et se dirige vers le bord de l’escalier de la piscine. Kristine l’allonge sur le dos et lui dit qu’elle revient tout de suite. Je me déplace et commence à embrasser et à jouer avec ces seins fabuleux à nouveau. “Hmmm… tu as un bon talent là Tommy… nous allons recommencer je le sais”. Elle me dit d’une petite voix douce. Je déplace ma main vers sa chatte humide et dégoulinante et j’y glisse deux doigts. Elle me dit “Hmmmmmm j’ai hâte que tu remplisses les deux trous tommy. J’adore être baisée comme ça !” Je ne sais pas vraiment ce qu’elle veut dire par “je remplis les deux trous”, à moins que cela ait à nouveau à voir avec mes doigts. Mes doigts baisent à nouveau en tire-bouchon sa chatte qui est maintenant totalement prête à tout ! “C’est parti !” Kristine crie en bondissant hors de la maison.

Elle a sorti un long double godemiché et juste quand je pensais que ça ne pouvait pas être mieux, ça l’est. Natashia sourit et me tire à genoux près de son visage. Elle prend à nouveau ma queue dans sa bouche et la prend dans ses lèvres pleines en la suçant lentement autour de sa langue. Krsitine est en bas de sa chatte et fait glisser le double godemiché en elle. Je suis tellement excité que j’ai envie de crier. “ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh…yah…whoooooooooooooo !” Je crie. K rit et comprend où je veux en venir. N a les yeux retournés dans sa tête et semble se contenter de sucer ma queue, de la bave coulant sur sa joue alors que sa tête est tournée sur le côté.

Puis Kristine se retourne en se tenant à la balustrade de la piscine et glisse l’autre extrémité du gode dans sa chatte. Elles commencent toutes les deux à crooner, car le gode est plus large que ma queue. Natashia gémit et je peux le sentir sur ma queue alors qu’elle fredonne son plaisir. Kristine est plus bruyante car elle n’a pas les joues remplies de bite et le crie vraiment “Oh putain j’adore ce truc !”. Elle se pousse à nouveau sur elle et elle ne fait que plier. Je me rends compte que je pourrais remplir un double rouleau ici et je descends en prenant le baiseur en gelée dans ma main pour le rendre un peu plus rigide. Puis je fais correspondre le pompage de Krisitne avec un pompage opposé du mien et assez vite Natashia crache ma queue et commence à gémir tout aussi fort que Kristine. Les deux aboient des ordres alors qu’elles se baisent entre elles et se font baiser par moi. Je me déplace pour me tenir au-dessus de Kristine et je place le bout de ma bite juste sur son trou du cul.

“Attends… attends” dit-elle à bout de souffle. Elle se lève et retire le gode de Natahsia “Hmmmmm petite salope ! Rends-moi ça !” dit-elle. “Ça va être mieux !” dit Kristine en étalant une serviette et en se mettant à quatre pattes. Le gode a toujours l’air très grand et étire les lèvres de sa petite chatte. “Oh super idée… j’adore cette position !” dit Natashia en faisant de même. Les deux, cul contre cul, sont un vrai spectacle et je me surprends à les regarder et à baver. “Garde un peu de cette bave pour quand nous commencerons à jouir comme ça ! Maintenant c’est chaud !

dit Natashia en passant entre ses jambes et en saisissant le godemiché. Lentement, elle introduit la grosse tête dans sa chatte serrée et toutes les deux, comme si elles avaient répété, commencent à se balancer sur un rythme imaginaire. Les fesses bronzées se touchent presque alors qu’elles se pompent l’une après l’autre en baisant ce gode. Je sais ce que l’on attend de moi à ce stade. Après avoir entendu Natahsia me dire qu’elle le voulait en elle, je vais le lui donner comme je ne l’ai jamais donné à personne auparavant. Dans son cul ! Je me lève derrière Natahsia et la vision de ce godemiché qui baise sa chatte est grandiose. Je place le bout de ma bite directement sur son trou du cul comme je l’ai fait avec Kristine et je pousse régulièrement. À ma grande surprise, son cul s’ouvre en douceur et invite ma queue en elle. Elle laisse échapper un cri fantastique “Oh yah dans mon cul …ohhhhh” et Kristine gémit et gémit en se penchant en arrière dans cette bite qu’elle a en elle ! “Il était censé me baiser en premier !” Elle s’exclame en serrant les dents.

J’en remets un peu dans Natahsia et enfonce ma bite en elle profondément et lentement. Elle adore ça, je peux le dire. Sa tête est tombée entre ses épaules et elle a arrêté de bouger en laissant Kristine et moi la baiser. Je me penche en arrière et donne une fessée à Kristine… “deux minutes !”. J’expire ! Elle rit et je la vois revenir vers son propre cul en y glissant un doigt. Oh, je suis au paradis. Je me retire du cul de Natahsia et me retourne en le glissant directement dans le cul de Kristine. À tour de rôle, je les baise toutes les deux dans le cul trois fois différentes pendant qu’elles ont des orgasmes multiples chacune. Je n’en reviens pas de la durée de vie de ma queue, même après deux explosions de sperme blanc et épais déjà. Après un long gémissement prolongé, je sens que Natahsia me fait signe de sortir de son cul. “Hmmmmm je parie que tes petites boules sont sur le point d’exploser n’est-ce pas ?” dit-elle en se levant et en emportant le gode avec elle. “Enfoiré, je jouis encore !!!” crie Kristine !

Je me déplace pour la prendre à nouveau mais Natahsia attrape mes cheveux et me tire loin d’elle. Elle prend ensuite Kristine par les cheveux et la fait se tenir près d’une chaise. Je ne sais pas ce qu’elle a prévu mais Kristine n’a pas encore arrêté de se frotter la chatte. Elle est encore en train de jouir, je crois. Ses abdominaux se contractent et sa respiration est celle de quelqu’un qui a sauté dans l’eau froide. Natahsia s’assoit calmement sur la chaise et écarte largement les jambes en les reposant sur les bras. Elle glisse à nouveau le gode dans sa chatte et fait signe à Kristine de s’asseoir dessus. Kristine se tient debout à califourchon sur Natashia et fait glisser le gode en elle. Puis elle se penche en avant et met ses mains sur le dossier de la chaise. Natahsia a sa main sur le gode et le pompe lentement comme si elle masturbait sa propre queue. Krsitine se retourne vers moi, debout, avec ma queue qui brille au soleil. “Maintenant !” dit-elle d’un clin d’œil. Je prends ma position et sans même attendre, je glisse ma queue jusqu’à ses couilles dans son cul. Elle se raidit en ne s’attendant pas à ça “Oh oh oh OH ohoh OH oh Nononnonononononononono…”.

“Baise-la Tommy ! Baise-la comme tu as toujours voulu la baiser !” Je peux sentir le gode passer sur le bas de ma queue et glisser en rythme l’un avec l’autre. Mes coups deviennent plus longs et plus puissants à mesure que nous entrons dans un groove. Mes hanches martèlent son cul et elle ne peut plus parler ! Seuls des sons incompréhensibles sortent de sa bouche ! Natashia se baise jusqu’à l’orgasme alors qu’elle a une main qui fesse sa chatte déjà gonflée et l’autre qui se baise avec le gode. Je sens mes couilles se resserrer et Kristine aussi ! “Ne jouis pas en moi Tommy…ne jouis pas…oh…ahhh…baise-le baise-le…je jouis…de…oh…dieu…je jouis !” Elle crie en enfonçant son cul dans mes hanches. Je m’avance et saisis ses cheveux en la tirant vers moi. Elle crie et gifle Natahsia sur les bras et la poitrine. La main de Natashia bouge maintenant comme Superman sur son clito et je peux la voir se lécher les lèvres en prenant énormément de plaisir. Je ne sais pas où je vais jouir mais je crie “Je jouis en ce moment… je ne peux pas m’en empêcher…”.

Je me retire du cul serré de Kristine et dès qu’il sort, il commence à gicler. Le premier jet est encore plus long que le premier sperme et il s’envole comme un obus de mortier et atterrit sur l’épaule de Kristine et sur le cou de Natashia. Avant même que le deuxième ne vole, Kristine suce ce sperme sur son cou. Le reste parvient à couvrir le dos de Kristine et je termine le reste en poussant Kristiine en avant et en frottant ma queue sur la chatte de Natashia.

Ça a dû lui faire plaisir car elle attrape ma queue et la presse contre sa chatte pendant que sa main est encore en train de se baiser avec le gode. Kristine ne peut même pas bouger, elle est suspendue entre nous deux. Je veux tellement avoir l’air bien et que Natahsia jouisse aussi fort que Kristine. Je passe la main et attrape les anneaux de téton de Natahsia et la tire vers moi. Elle crie et je sais maintenant qu’elle aime que ce soit brutal sur ses tétons. Ma queue glisse sur son clito encore et encore et la sensation de sa main qui bouge si rapidement sur mes couilles me fait avoir un autre mini orgasme. “Oh quoi… ahhh… ohhhh…” Je tremble de façon incontrôlable alors qu’un autre orgasme m’envahit. “Oh deux… attends-moi, ma belle !” Natahsia s’exclame en se baisant jusqu’à l’orgasme. Je serre fort ses tétons et Kristine se rapproche en passant ses doigts dans ses cheveux.

Je la sens d’abord… elle attrape ma queue à moitié molle si fort que je grimace de douleur. “Oh c’est ça…” dit-elle alors que Kristine lui donne une légère tape sur le visage d’un côté puis de l’autre. “Hmmmm…yah tu m’as bien baisée Tommy ! Je vais te montrer quelque chose. Mets-toi à genoux…” Natashia m’ordonne. Alors que je me mets à genoux, elle retire le gode de sa chatte mais n’empêche pas sa main de frotter son clitoris comme si c’était le cas. Puis je le vois… sa chatte rouge et gonflée se contracte plusieurs fois rapidement et elle attrape son clito avec ses doigts. Puis sa chatte s’ouvre et c’est comme un arrêt sur image pour mes yeux alors qu’elle commence à faire jaillir du sperme de sa chatte. Cela me recouvre et je ne peux rien faire d’autre que de jeter mon visage sur elle pour essayer de tout aspirer. Je suis stupéfait. J’avais lu des articles sur le sujet et entendu les conneries des mecs à ce sujet mais maintenant je le vois. Son jus a tellement bon goût que je continue à le lécher jusqu’à ce qu’elle arrête de gémir et de gémir.

Kristine tombe complètement contre elle et elles s’enferment dans un long baiser prolongé. J’ai presque l’impression qu’elles me disent que j’ai fini avant qu’elles se déverrouillent et me regardent. Ensemble, elles se lèvent et me prennent dans leurs bras. Je suis épuisée et exaltée. Je n’arrive toujours pas à croire que c’est arrivé.

“Eh bien Tommy… tu as réussi notre test haut la main ! La prochaine fois, nous le ferons à l’intérieur !” dit Krsitine en passant un doigt sur mes épaules. Les deux rient de cela pour une raison quelconque et même si je sens que notre rencontre est terminée, je ne veux pas partir avant l’heure. “Il est temps pour nous de travailler ! A bientôt Tommy !” dit Natahsia en déposant un dernier baiser sur ma joue. Kristine suit en suçant le lobe de mon oreille. Je regarde les deux plus belles femmes que j’ai eu la chance de côtoyer à ce moment-là s’enfuir dans la maison et je me dis… oh yah !